Pourquoi est-il important d'avoir de la transparence en droit des affaires ?

Pourquoi est-il important d'avoir de la transparence en droit des affaires ?

Une des branches les plus connues du droit, encore connu sous la dénomination de « droit professionnel », le droit des affaires est surtout présent dans les affaires économiques, notamment bancaires. La transparence en droit des affaires , concept nouveau dans les milieux professionnels et commerciaux, a suscité l'intérêt de plus d'un.

Pourquoi rechercher la transparence en droit des affaires ?

Si au début, les organismes ont surtout misé sur le secret et la confidentialité des opérations financières, aujourd'hui, on cherche également la transparence. Cette notion de transparence a été créée dans le but de réduire, voire même d'éviter les blanchiments d'argent ou autres activités financières illégales telles que les fraudes fiscales.

L'apparition de cette théorie de la transparence en droit des affaires a également permis de soumettre aux entreprises le fameux concept de la libre-concurrence et ainsi, d'établir entre elles le principe du franc-jeu en matière d'activités financières et commerciales. Dès lors, La concurrence inter-entreprise se doit d'être loyale puisque aucune activité commerciale ne pourrait être le fruit de fraude ou de tricherie.

Qu'en est-il de la politique de confidentialité des entreprises ?

La transparence en droit des affaires a été, lors de sa conception, une mesure préventive imposée aux organisations par les législateurs. Bien évidemment, si au début, cela semblait être synonyme d'étalage des biens et patrimoines pour les entreprises ayant un capital financier hautement supérieur, mais qui veulent rester dans l'ombre, pour les législateurs, cela a surtout été un moyen évident d'établir la sécurité et de réduire la méfiance de certains face aux activités professionnelles et commerciales.

On sait que l'abus de la confidentialité a connu des failles qui, fort heureusement, ont pu être éclairées. La transparence en droit des affaires consiste en la transmission des informations jugées nécessaires pour déclarer la neutralité des activités commerciales et financières de l'entreprise ou de l'entité. Il ne s'agit donc pas du non-respect de la politique de confidentialité, mais d'une procédure qui consiste à vérifier si les informations considérées comme secrètes apparaissent sous une forme illégale aux yeux de la législation.

Comment être transparent en droit des affaires ?

Plusieurs organisations ont quelque peu rencontré des difficultés face à l'émergence de cette idée de transparence. La disparité qui existe entre le secret et la transparence a incontestablement pris au dépourvu plus d'une activité bancaire, la confidentialité étant principalement le critère que les clients veulent trouver dans une banque.

Les démarches à suivre pour acquérir la transparence en droit des affaires ne sont pas relatives. Il n'y a pas de formule magique, il suffit juste de procéder à une informatisation des opérations financières et commerciales des entreprises.

Cyrille Vernes, diplômé en droit et expert en bourse peut témoigner de l'existence des banques qui peuvent concilier la transparence et la confidentialité. Ces dernières s'appliquent en adoptant des méthodes ayant généralement pour objectif l'équilibre ainsi que la neutralité de l'entité. Vernes et Associés, une entreprise de Cyrille Vernes propose une transparence relative aux opérateurs économiques tout en s'engageant à respecter sa politique de confidentialité.